Cadre de vie

Lutte contre les bruits de voisinage

Les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l’aide d’outils ou d’appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore (tondeuses à gazon thermique, tronçonneuse, perceuse, raboteuse, scie mécanique, etc…) peuvent être effectués du lundi au vendredi de 08h00 à 20h00 et le samedi de 08h30 à 12h00 et de 14h00 à 19h00. Ils sont interdits les dimanches et jours fériés.


Les aboiements de chiens sont souvent une gêne pour le voisinage, et représentant une part importante des plaintes et nuisances sonores des voisins. Pour rappel, la loi sanctionne les propriétaires ou possesseurs d’animaux « qui ne prennent pas toutes les mesures propres à éviter une gêne pour le voisinage ». Cette règlementation s’applique 24 heures sur 24 (article R1334-31 et articles R1337-7 à R1337-10 du Code de la Santé Publique).

Lutte contre le bruit des véhicules à moteur

Il est interdit, de jour comme de nuit, tout bruit de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage, par sa durée, sa répétition ou son intensité causée sans nécessité ou de manière volontaire.

Interdiction de baignade dans la Sarthe

La baignade est formellement interdite dans la Sarthe. Cette interdiction s’applique également aux sauts et plongeons depuis les berges et les ponts.
• Vu le Code de la Santé Publique, notamment les articles L 1332-1 et L 1332-2 ;
• Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l’article L 2212-2 ;
• Considérant que la rivière « La Sarthe » n’est pas aménagée pour la baignade et que son utilisation à cette fin est de nature à porter atteinte à la santé des personnes ;
• Considérant que le niveau de l’eau est fluctuant et que tout saut ou plongeon dans la rivière est susceptible de porter atteinte à la sécurité des personnes.

Élagage

Les branches d’un arbre, situées à proximité d’une ligne électrique sous tension, peuvent devenir dangereuses dès qu’elles approchent à moins d’un mètre. Elles peuvent provoquer des coupures de courant, la rupture et la chute de câbles ou entraîner des accidents corporels graves. Il est donc nécessaires d’élaguer, ou de faire élaguer la végétation située à proximité des lignes électriques.
À qui incombe l’élagage ? La chute des arbres ou de branches sur le réseau électrique est la première cause des coupures de courant électrique. Nous pouvons empêcher des arbres mal implantés ou mal entretenus. Si vous êtes propriétaire d’un terrain à proximité du domaine public (trottoirs, routes, chemins), il vous appartient d’élaguer régulièrement votre végétation sur votre propriété, pour éviter que les branches ne surplombent le domaine public. Soyez vigilant : avant tout élagage, il est indispensable de vous renseigner sur les démarches à effectuer. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre en Mairie.

La propreté

Des distributeurs de sacs à déjections canines sont installés sur divers lieux de la Commune à savoir : Boucle Ludique, place de la Mairie et la place de l’église. Vous trouverez également un espace ensablé pour les déjections canines (canisette) au niveau du parking derrière la Mairie.

La gestion des espaces verts communaux

La faune et la flore roëzéenne constituent un écosystème riche dont nous sommes responsables. Aujourd’hui, nous avons le devoir d’apporter des réponses aux enjeux de préservation de la santé publique, de la qualité des eaux, de la biodiversité et des milieux naturels. Notre Commune s’est engagée pour une gestion différenciée et respectueuse de l’environnement.
La gestion différenciée consiste à ne pas appliquer à tous les espaces la même intensité ni la même nature de soins, tout en répondant aux attentes pratiques et esthétiques des riverains et usagers. On l’appelle aussi « gestion harmonique », « gestion raisonnée durable », « gestion évolutive durable », « gestion raisonnable » selon les villes.
Nos objectifs sont :
• Bannir l’usage des produits phytosanitaires pour garantir la qualité de vie, préserver l’environnement et conserver la biodiversité ;
• Améliorer le cadre de vie en favorisant la création d’espaces verts accessibles à tous ;
• Proposer des actions pédagogiques, citoyennes multigénérationnelles (matinée ou journée citoyenne).


Pour le désherbage, la Commune s’est engagée à prendre en compte l’impact des produits phytosanitaires sur la santé et les milieux naturels. Au quotidien et conformément à la Loi Labbé, les services techniques communaux n’utilisent plus de produits phytosanitaires depuis 2015. Le désherbage chimique a été remplacé en totalité par des méthodes mécaniques. En complément de cette action de préservation, les Services Techniques privilégient la plantation de vivaces, résistantes à la sécheresse, multiplient les zones de paillages pour limiter la fréquence d’arrosage et de désherbage, tout en continuant à embellir la Commune par la conception de massifs fleuris.